Words4Work

Présentation du projet:

Alors que le marché de l’emploi du Luxembourg est plurilingue, le français y reste la langue la plus importante. Il existe donc assez souvent un lien très étroit entre l’employabilité et un niveau suffisant en français. D’un côté les secteurs visés (artisanat/construction, commerce, horeca, nettoyage) offrent un nombre considérable de places vacantes ; de l’autre, il y a de très nombreux demandeurs d’emploi cherchant un emploi dans ces secteurs, mais souvent sans succès.

Pour y remédier, l’ADEM a mis en place des formations professionnelles, mais constate que pour beaucoup de ces demandeurs d’emploi les connaissances de français sont insuffisantes pour exercer le métier ou suivre la formation en question. Le problème posé par un niveau linguistique insuffisant devient davantage apparent s’il s’agit de métiers ne requérant pas de qualifications spécifiques.         

Le projet vise à permettre au demandeur d’emploi de s’exprimer dans un contexte professionnel donné en français et d’enrichir son vocabulaire professionnel et technique du secteur/métier ciblé en français pour renforcer son potentiel de retour vers l’emploi. Les secteurs concernés sont : commerce, construction / artisanat, horeca, nettoyage.

La formation comprendra trois étapes : un test de positionnement, un cours de français général (module tronc commun), un cours de français spécifique au secteur visé (module spécifique).


 Groupe cible:

Le projet s’adresse à deux groupes de demandeurs d’emploi de tout âge inscrits à l’ADEM proches du marché de l’emploi et nécessitant une formation linguistique intensive en français axée sur le vocabulaire spécifique d’un secteur ou métier :

- personnes déjà formées dans un certain métier et dont les connaissances linguistiques insuffisantes semblent être l’élément principal pourquoi elles n’ont pas encore trouvé d’emploi

- personnes qui veulent se former dans un certain métier ou se réorienter vers un autre métier.

Objectifs quantitatifs et qualitatifs visés:

135 personnes à former (45 en 2019 et 90 en 2020)

  • Mis à jour le 31-01-2019