CONEX (Convoi exceptionnel)

Présentation du projet:

CONEX est un projet qui a pour raison d’être la promotion de l’inclusion des salariés avec le statut d’handicapé dans la société et dans le premier marché de travail.

1054-mdpi

Pour cela CONEX veut établir de multiples connexions permettant aux deux entités, les salariés ayant le statut et le marché du travail ordinaire de se rencontrer. Ces rencontres auront comme but d’offrir un contexte propice aux expériences et à la découverte tout en stimulant le développement global des participants.

Ces rencontres vont aussi légitimer les capacités des encadrés et, simultanément, sensibiliser le marché ordinaire à l’inclusion.

A travers ce contexte, des éléments favorisant l’inclusion tel que la diversité, la formation formelle et informelle, « l’empowerment »,  etc., y seront amenés. Ainsi, en fonction de l’articulation de ces  rencontres CONEX souhaite promouvoir l’inclusion. 

Pour renforcer sa vocation CONEX engage 6 personnes ayant le statut de salarié handicapé. Ces personnes seront formées pour devenir des ambassadeurs et ambassadrices de l’inclusion et ainsi piloter ces rencontres.

Pour mener à bien ces rencontres CONEX prend l’art comme outil et développe 3 types d’activités :

  •  Activités Artistiques Spécifiques:

Ces activités seront organisées et données par les ambassadeurs.

Elles convoitent différents clients, écoles, institutions, entreprises, etc. Ainsi, elles se modulent en fonctions des différents participants, enfants, employés, employeurs, privés, etc.

Lors de ces deux jours, plusieurs thèmes peuvent être abordés :

  1. L’Art de la communication : ce thème est abordé par des activités spécifiques qui favorisent le développement des capacités communicatives de tous les intervenants. Elles sont par exemple, le théâtre, la danse, etc. qui révèlent des capacités, soient verbales ou corporelles.
  2. L’Art d’interagir : ce thème est abordé par des activités spécifiques qui favorisent et développent le travail en équipe. L’installation et l’intervention artistique sont, par exemple, des opportunités de mélanger différents techniques, supports, messages, endroits et personnes.
  3. L’Art du savoir-faire : ce thème est abordé par des activités spécifiques contenant des caractéristiques techniques. Celles-ci favorisent le développement de l’apprentissage formel, informel et non formel de tous les intervenants. Nous offrirons donc, par exemple, la gravure ou la sérigraphie etc.
  4. L’Art de se découvrir ou de se redécouvrir : ce thème est abordé par des activités spécifiques qui favorisent la découverte de soi à travers l’Art. En utilisant des outils comme la performance, la peinture, la modulation… on encourage la découverte de sa personnalité, favorisant le contrôle des personnes sur leur destiné.

Les recettes des activités artistiques spécifiques seront constituées par la vente des celles-ci. Aussi, des petites publications illustrées du déroulement de ces activités seront proposés. Les œuvres d’Art développés dans ces activités pourront être vendues lors d’exposition.

Chaque activité aura une période de préparation : sensibilisation des encadrés aux différentes problématiques organisationnelles (matérielles, de résultats, etc.) de ces activités. Celle-ci sera suivie d’une formation artistique, pour un développement et/ou maîtrise (découverte, acquisition des savoirs nécessaires et mise en pratique) d’une technique. Ces formations peuvent être également données au travers des Plateformes d’échange, présentées ci-dessous.

  • Ateliers Décentralisés

Les ateliers décentralises permettent aux personnes en situation d’handicap la réalisation d’un projet artistique  dans le milieu du marché ordinaire. Les encadrés seront dans un cadre entreprenariat ou institutionnel avec l’objectif de travailler avec leurs salariés. Dans ce contexte les ateliers décentralises ont pour ambition la découverte du monde du marché ordinaire tout en sensibilisant celui-ci  à l’inclusion.

On prévoit 10 Ateliers Décentralisés sur les 2 ans. La particularité de ces ateliers est que les encadrés ne seront pas encadrés en permanence (16h pendant la réalisation par atelier).

La rémunération de cette activité peut s’effectuer de deux manières en fonction de l’accord entre les deux parties : le payement d’heures prestées ou par la vente des œuvres produites.

Pour la réalisation de tels ateliers décentralisés, une préparation est nécessaire afin de concrétiser le projet proposé par l’entreprise ou par CONEX. Cette préparation consiste à sa définition, à sensibiliser les personnes en situation d’handicap aux différentes problématiques organisationnelles (matérielles, de résultats, etc.) et à développer les techniques nécessaires à la réalisation de ces projets.

  • Plateformes d’échange :

Pour CONEX, ces plateformes amèneront des moments intensifs entre les salariés encadrés et un formateur choisi selon les besoins des intervenants. Elles favoriseront autant la formation formelle qu’informelle ainsi que la découverte des différents univers artistiques et sociaux.

Dans le cadre d’une plateforme artistique les recettes se constituent par la vente des travaux produits entre l’encadré et l’artiste, lors d’exposition.

Les thèmes seront définis selon les demandes et besoins de l’encadré et selon les besoins de CONEX pour les autres activités présentées ci-dessus.

Contact :
conex@cooperations.lu

  • Mis à jour le 28-04-2020