Outreach Youth Work

Projet de l’Entente des Gestionnaires des Maisons de Jeunes (EGMJ) en collaboration des Maisons des Jeunes, des communes et des ministères compétents, soutenu par le « fonds social européen »

 

Public cible

1036-hdpiLes jeunes âgés de 16 à 26 ans qui sont inactifs en matière de formation et d'emploi et qui disposent de faibles ressources d'activation, résidants au sein de 5-7 communes luxembourgeoises à déterminer au cours du 2e  semestre 2015. (Les négociations sont actuellement en cours).

  1. 270 jeunes en 18 mois sont identifiés dans le cadre du outreach youth work
  2. 180 jeunes (parmi les 270 jeunes) ont réalisé un "plan de changement"
  3. 150 jeunes (parmi les 180 jeunes) sont prêts à entamer une mesure de formation, d'emploi ou autre démarche/mesure facilitant la transition vers l'emploi

 

Situation de base du projet

Le présent projet s'adresse à la population des jeunes inactifs à faibles ressources de motivation et de gestion de leur projet professionnel et en situation NEET. Il s'agit d'une population statistiquement "anonyme" vu qu'elle n'est pas repérée par les statistiques de mesures de formation ou d'insertion professionnelle. Ces jeunes ont décroché de l’école, d’une formation, d'une mesure ou d’un emploi et ont difficile à entamer des démarches par leurs propres moyens. D’autres facteurs socio-familiaux, financiers, de santé ou de logement peuvent s’ajouter à leur situation, faisant qu’ils n’ont pas les moyens suffisants nécessaires pour la planification et la réalisation d’un projet professionnel.

Ces jeunes résignent souvent par rapport à leur situation et sont désillusionnés suite aux échecs subis, ce qui fait qu'ils ne sont pas prêts pour entamer et entrer dans des mesures de formation, de volontariat ou d’emploi directement. Ils ont besoin d'un support à l'avance qui leur aide de réactiver leur confiance en soi et la volonté de changer leur situation.

Par le présent projet et le outreach youth work, les éducateurs se proposent comme personnes ressources aux jeunes par leur présence dans leurs milieux de vie dans les lieux publics de la commune. Ils proposent un accompagnement du jeune en facilitant l'accès aux informations, en donnant une orientation et en proposant l'élaboration d'un plan du "changement". Le service proposé est une offre à laquelle les jeunes répondent volontairement et librement. Le outreach youth work se base sur le travail de création d'une relation de confiance à long terme avec le jeune, condition afin que le jeune accepte et tire profit de l'aide de façon active qui lui sera proposée par la suite. Etant donné que le public cible représente des jeunes majoritairement de milieux défavorisés, la création du lien de confiance prend une place essentielle dans le présent projet et explique le nombre réduit des bénéficiaires.

 

Description du projet

Dans le cadre d’un projet pilote de 2 ans, l’objectif du projet consiste à identifier, à rendre visible et à activer les jeunes (16-26 ans) inactifs en matière de formation et d'emploi à créer un changement de leur situation par la méthode du outreach youth work au niveau communal dans des régions différentes du Luxembourg. Il s’agit de jeunes inactifs qui ont décroché de l’école, d’une formation ou d’une mesure et qui ne sont pas aptes à trouver seuls l'entrée dans une transition réussie vers le marché de l'emploi. Le concept de l’activation du jeune (empowerment) consiste à établir une relation de confiance avec le jeune et puis de l'informer, sensibiliser et encourager pour un changement de sa situation. Le changement vise la fin de la période d’inactivation et le début d’une période d'orientation ou de transition vers l’insertion dans le marché de l’emploi. Cette période de transition est définie et développée ensemble avec l’éducateur. La transition est limitée jusqu’au moment de prise en charge par un autre service (ALJ, SNJ, ADEM ou autre service). L'éducateur reste disponible comme personne de confiance par la suite et est en contact avec les services référents sans pour autant s'impliquer dans leurs démarches de travail avec le jeune.

Le projet comprend différentes étapes. La première étape est celle du outreach (Aufsuchende Jugendarbeit) et de la création des liens personnels avec le jeunes, où les professionnels éducatifs fréquentent les milieux de vie publics des jeunes afin d’établir un contact et une base de confiance avec eux. Cette étape est la plus essentielle et un travail à long terme et de longue haleine. En plus de la prise de contact dans les espaces publics, les éducateurs feront du porte-à-porte ou une prise de contact téléphonique avec les jeunes qui ont entamé une mesure au sein de l’ADEM mais décroché de la mesure sans qu’un suivi du jeune n’ait pu être réalisé par la suite. (cf. objectif 2)

La prochaine étape (objectif 3) consiste à définir le « plan » du changement individuel qui comprend les différentes étapes de sortie de la période d'inactivation comme par exemple la recherche active d'une solution à un problème de santé ou de logement et d'entrée dans la période d'activation comme la recherche d'une mesure pour jeunes en matière d'emploi. Les différentes actions à entamer seront adaptées aux compétences du jeune. Ces compétences seront formalisées dans le plan du changement et identifiés à l'avance sur base de la participation à des projets d’éducation non-formelle élaborés spécifiquement pour le public cible. Ces projets seront développés et encadrés par les éducateurs des maisons de jeunes en collaboration avec des partenaires locaux (commune, associations culturelles, associations sociales, clubs de sport, …).

La dernière étape consiste à accompagner le jeune individuellement dans les démarches définies dans le cadre du plan de changement, p.ex. premier rendez-vous à l’ADEM, accompagnement à l’office social, … Le rôle de l’éducateur se limite à faire le lien et à guider les jeunes vers les autres services. Il n’intervient pas dans la prise en charge du jeune par le service mais reste à disposition comme personne de confiance externe à la demande du jeune.

Le projet couvre également 3 axes de gestion et d’évaluation. Tout d’abord, le projet comprend une phase de développement du concept d’action général (CAG) et de 5 concepts de mise en œuvre locaux adaptés aux 5 contextes communaux lors des 6 premiers mois par l'équipe des 6 éducateurs. De même, le staff socio-éducatif de 6 personnes qui sera embauché spécifiquement pour ce projet sera formé en matière de connaissances sur le secteur luxembourgeois de la formation scolaire et professionnelle et de l'emploi (surtout concernant ses services et administrations), du outreach youth work et de coaching et d'activation de jeunes.

Finalement, le projet-pilote fera objet d’un accompagnement scientifique et d'une évaluation par l’unité de recherche INSIDE de l’Université du Luxembourg.

 

Elément novateur du projet

Les éléments novateurs du projet sont :

  • développement du concept du outreach youth work au Luxembourg par les maisons de jeunes (Aufsuchende Jugendarbeit) en matière d'emploi jeunes, étant actuellement inexistant au Luxembourg,
  • travail de proximité au sein du quartier auprès de populations défavorisées avec accent sur leur insertion professionnelle,
  • visibilité et capitalisation des effets de l'éducation non-formelle en matière de l'emploi,
  • cadrage du rôle et professionnalisation des maisons de jeunes en matière d'emploi,
  • création de collaborations entre différents services locaux prenant en charge des jeunes en matière d'emploi, de formation et d'aide sociale
  • amélioration de la complémentarité et harmonisation du rôle des différents services agissant en faveur des jeunes en matière d'emploi 

Objectifs quantitatifs

Remarque préliminaire importante :

Le projet comporte 6 objectifs. Seulement 3 objectifs se réfèrent directement à des bénéficiaires, ce qui explique le nombre limité des bénéficiaires.

Par contre, 3 autres objectifs concernent le développement d'un concept pilote luxembourgeois du outreach youth work au sein des maisons de jeunes luxembourgeoises à mettre en place par des moyens budgétaires nationaux propres à partir de 2018.

Ces trois objectifs qui ne visent pas la prise en charge directe de bénéficiaires sont décrits ci-dessous et comprennent l'élaboration d'un concept pilote par l'équipe des 6 éducateurs, qui sera testé pendant la phase de mise en place de 18 mois (1.6.2016-31.12.2017), d'un curriculum de formation pilote des éducateurs (à adapter et à développer après 2018 dans le cadre de la formation continue obligatoire des éducateurs des maisons de jeunes par le SNJ) et l'accompagnement scientifique par l'Université qui accompagnera et évaluera l'ensemble du projet pilote lors de la phase pilote afin d'arriver à un concept amélioré pour la mise en place généralisée à partir de 2018.

 

Objectif global :

Dans le cadre d’un projet pilote de 2 ans, activer les jeunes (16-26 ans) inactifs en matière de formation et d'emploi à créer un changement de leur situation par la méthode du outreach youth work au niveau communal.

 

Objectif spécifique 1 :

Etablir un concept d’action général du projet comprenant les objectifs opérationnels, les méthodes de travail, les programmes détaillés de formation de l'équipe (incluant la conception de la formation E4E train-the-trainer adapté aux jeunes défavorisés), les procédures de collaboration avec les réseaux en place (tels que groupes NEETs régionaux), de documentation des activités ainsi que le suivi scientifique et l’évaluation du projet.

Résultat 1 :

Concept d’action général

 

Objectif spécifique 2 :

Etablir un premier contact avec les jeunes inactifs dans les lieux publics de la commune ainsi que les jeunes qui ont déjà entamé mais par la suite abandonné leur demande ou leur participation dans une mesure de formation ou d'aide à l'emploi à l’aide des informations fournies par les services de l’ADEM.

Résultat 2 :

Prise des coordonnées et définition d’une anamnèse de la situation individuelle du jeune (54 jeunes par ETP sur 18 mois)

 

Objectif spécifique 3 :

Stimuler le jeune à considérer un changement de sa situation à travers des activités ou des projets d’éducation non-formelle proposés par la MJ et impliquant des acteurs publics et privés au niveau communal

Résultat 3 :

Définition d’un plan du « changement » avec le jeune ainsi que la documentation sous différentes formes de ses compétences acquises (36 jeunes parmi les 54 jeunes par ETP sur 18 mois)

 

Objectif spécifique 4 :

Fonction relais : guider et accompagner physiquement le jeune vers le service choisi selon le plan du changement (ADEM ou autre service) et poursuivre le travail d’activation et de motivation du jeune après la mise en lien avec le service compétent

Résultat 4 :

Première mise en contact du jeune avec le service compétent choisi par le jeune dans le cadre de son plan de changement (ADEM ou autre service) (30 jeunes parmi les 36 jeunes par ETP sur les 18 mois)

 

Objectif spécifique 5 :

Former l’ensemble des professionnels engagés dans le cadre du présent projet

Résultat 5 :

Formation de 6 ETP dans la spécificité du outreach youth work, dans la connaissance du secteur et des institutions d'emploi et d'insertion socio-professionnelles luxembourgeoises, des filières scolaires luxembourgeoises et dans les méthodes d’empowerment, de changement et d’activation de jeunes inactifs (E4E train-the-trainer)

 

Objectif spécifique 6 :

Monitoring et évaluation du projet par l'Université du Luxembourg, comprenant des recommandations pour la définition d'un concept d'action général révisé, en vue de la pérennisation du projet à partir de 2018 et de la mise en place dans d'autres communes

Résultat 6 :

Rapports d’évaluation périodiques à remettre en 2016 et 2017

 

Collaborateurs du projet

1 coordinateur (m/f)

5 chargé(e)s de mission éducatif

  • Mis à jour le 28-04-2020