Journal "Konterbont"

1031-mdpiL'apprentissage d'une langue se concrétise de préférence en immersion totale. Exemple: un français travaillant en Angleterre aura suivi des cours de langue (éventuellement financés par son employeur). Il se verra dans l'obligation de s'exprimer en permanence en anglais. Mais si ses collègues de travail en Angleterre sont en majorité des personnes francophones ? Si dans sa vie privée, la plupart des personnes anglaises qu'il côtoie s'efforcent de communiquer en français avec lui ? Voilà la situation au Luxembourg!

Afin de surmonter la barrière linguistique à l'accès (ou au maintien) à l'emploi, il est important de stimuler les personnes étrangères à continuer leurs efforts d'apprentissage, malgré un contexte peu favorable.

Nous envisageons de créer un journal électronique ayant comme sujet la vie au Luxembourg dans toutes ses facettes et couleurs (le "Konterbont"). Les articles seront rédigés en luxembourgeois. Plusieurs fonctionnalités permettront d'en faire un outil d'apprentissage et d'entrainement de la langue luxembourgeoise:

  • Pointer un mot et recevoir la traduction dans la langue choisie
  • Pointer un mot et entendre la prononciation du mot
  • Pointer un alinéa et recevoir la traduction dans la langue choisie
  • Pointer un alinéa et entendre la lecture de l’alinéa

La création d’un tel outil sera favorisée par une multitude de synergies :

  • Institut National des Langues, Université de Luxembourg, autres organismes proposant des cours de langues (promotion et clientèle potentielle, collaboration au niveau des traductions)
  • ADEM et associations œuvrant dans la mise à l’emploi (promotion et clientèle potentielle)
  • Employeurs (promotion et clientèle potentielle)
  • Presse écrite (collaboration au niveau rédactionnel)
  • OLAP, ASTI et autres associations œuvrant dans le domaine de l’aide aux personnes immigrées (promotion et clientèle potentielle)

Pour garantir la bonne mise en place de ce projet ambitieux, il est évidemment nécessaire de prévoir une phase de préparation conséquente.

Ce projet s’inscrit donc avant tout dans le cadre des opérations d’assistance aux systèmes et aux structures.

L'inclusion des personnes atteintes d'autisme sur le marché de l'emploi se fait d'une part, par un accompagnement en stage et une sensibilisation des employeurs aux compétences des personnes concernées, et d’autre part, surtout par la création d'activités à valeur économique proposant des places de travail adaptées à ces personnes. La réalisation d’un journal électronique nous permettra à la fin de ce projet FSE de créer un nouvel atelier « Infomédia ». Cet atelier sera responsable de la mise en place technique et informatique du « Konterbont », des traductions des articles, du suivi administratif et logistique des clients… Le nouvel atelier « Infomédia » nous permettra de proposer des activités de travail très variées et adaptées aux compétences des différentes personnes atteintes d’autisme et de créer ainsi de nouvelles places de travail pour une population fortement marginalisée. Il favorisera aussi, par le biais des synergies avec l’ADEM, les associations œuvrant dans la mise à l’emploi et les employeurs, l’inclusion des personnes présentant des troubles envahissant du développement sur le premier marché de travail.

  • Mis à jour le 21-12-2016