Université de la Grande Région - UGR

INTERREG Grande Région (2007-2013)

UGR-Europatag-2011-hdpiLa proposition de projet actuelle « Université de la Grande Région – UGR » est à considérer comme projet stratégique de réalisation des premiers pas vers une union coordonnée des universités de la Grande Région et ainsi vers la création d’un espace intégré d’enseignement supérieur de la Grande Région. Dans une zone de 100 km (à partir de Luxembourg) et dans quatre états différents, se trouvent cinq universités avec un profil fort en enseignement et recherche qui s’associent dans ce projet de coopération transfrontalière. Ce qui devrait permettre de réaliser dans la grande Région de manière conforme l’objectif de la Déclaration de Bologne de 1999 de « créer d’ici 2010 un espace européen commun d’enseignement supérieur ».  Tout comme la « Vision d’avenir 2020 » élaborée en 2003 avait déjà développé la fusion d’un espace commun d’enseignement supérieur, de recherche et d’innovation de la Grande Région, l’Université de Liège a formulé en 2007 des propositions concrètes pour atteindre cet objectif (cf. le communiqué final du Sommet de la GR du 1er février 2008). La proposition de projet actuelle repose sur ces travaux préparatoires tout en combinant une orientation fortement stratégique avec un côté pratique.

La mise en pratique des objectifs partiels suivants, définis dans les cinq modules du projet  est indispensable à la réalisation de cette vision ambitieuse :

1) Développement d’outils de marketing communs en vue d’une représentation extérieure commune : Cela permettra non seulement une meilleure visibilité de la mise en réseau des universités dans la Grande Région et de l’excellence de la coopération transfrontalière dans le domaine de l’innovation, mais contribuera en même temps considérablement à la création d’un sentiment d’appartenance à la Grande Région auprès de la population. L’évaluation interne continue des progrès du projet, l’élaboration d’un plan stratégique et de développement, ainsi que l’analyse, la comparaison et, le cas échéant, l’intégration des coopérations déjà existantes entre établissements d’enseignement supérieur dans d’autres régions frontalières, fourniront, déjà pendant le projet, une structure durable.

2) Augmentation de la mobilité des étudiants et des professeurs: Le module 2 a pour objectif et pour mission de développer des mesures d’amélioration de la mobilité (des étudiants et des enseignants). Il s’agit de la suppression d’obstacles administratifs et organisationnels et d’allègements financiers ainsi que de cours de langues en vue d’augmenter la mobilité au sein de la GR.

3) Mise en réseau des offres de cursus : module 3 se consacre au développement de nouveaux cursus communs et à la coordination des cursus modulaires dans les universités partenaires. En font aussi partie la reconnaissance mutuelle de travaux d’étude et le management de qualité. Une mise en réseau des Services d’information et Orientation Universitaires aura lieu pour assurer la communication réciproque entre universités partenaires.

4) Coopération étroite dans la formation doctorale et intensification de la coopération transfrontalière dans la recherche : L’objectif principal du module 4 est le développement et la réalisation de projets de meilleure mise en réseau de la recherche. En font partie la mise en place de collèges doctoraux et de cursus communs ainsi que le développement de standards de qualité et la promotion d’activités de recherche communes.

5) Intégration à moyen terme d’autres établissements d’enseignement supérieur de la GR au projet et augmentation de l’attrait et de la visibilité de l’Université de la Grande Région : l’objectif principal du module 5 est la préparation d’une intégration à moyen terme d’autres établissements d’enseignement supérieur de la GR au projet. Ce module est donc chargé du contact et de la communication avec tous les établissements d’enseignement supérieur n’appartenant pas au consortium et avec les groupes cibles à l’intérieur et à l’extérieur de la GR. Font aussi partie des missions de ce module la représentation de l’UGR et l’augmentation de son attrait au-delà de la GR. En outre, on devrait parvenir à une sensibilisation à l’interface université/industrie grâce à des programmes de formation pour le personnel universitaire portant sur le transfert de technologies et la propriété intellectuelle.

Un autre objectif partiel de l’ensemble du projet est la communication avec les écoles dans la GR. On a donc l’intention d’organiser chaque année un grand forum annuel pour bacheliers et la sensibilisation précoce des écoliers aux questions de la Science et de la recherche serviront en autre cet objectif. Les consultations à propos de l’affectation de cette mission à l’un des cinq modules sont quasiment terminées.

  • Mis à jour le 22-01-2015