AMIF

Fonds "Asile, Migration et Intégration"

Le Fonds asile, migration et intégration (AMIF) est établi par le Règlement (UE) n° 516/2014 du Parlement européen et du Conseil portant création du Fonds « asile, migration et intégration », modifiant la décision 2008/381/CE du Conseil et abrogeant les décisions n° 573/2007/CE du Parlement européen et du Conseil et la décision 2007/435/CE du Conseil

Le Fonds a pour objectif général de contribuer à la gestion efficace des flux migratoires ainsi qu’à la mise en œuvre, au renforcement et au développement de la politique commune en matière d’asile, de protection subsidiaire et de protection temporaire et de la politique commune en matière d’immigration, dans le plein respect des droits et principes consacrés dans la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.

Le Fonds contribue à la réalisation des objectifs spécifiques communs suivants :

  • renforcer et développer tous les aspects du régime d’asile commun, y compris sa dimension extérieure ;
  • soutenir la migration légale vers les Etats membres en fonction de leurs besoins économiques et sociaux, comme les besoins du marché du travail, tout en préservant l’intégrité des régimes d’immigration des Etats membres, et promouvoir l’intégration effective des ressortissants de pays tiers ;
  • promouvoir dans les Etats membres des stratégies de retour équitables et efficaces, qui contribuent à lutter contre l’immigration clandestine, en accordant une attention particulière à la pérennité du retour et à la réadmission effective dans les pays d’origine et de transit ;
  • accroître la solidarité et le partage des responsabilités entre les Etats membres, en particulier à l’égard des Etats les plus touchés par les flux de migrants et de demandeurs d’asile, y compris une coopération pratique.

Au Luxembourg, l’Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration est l’autorité responsable de la mise en œuvre de l’AMIF et est chargé des actions ayant trait à l’accueil et à l’encadrement des demandeurs et des bénéficiaires de protection internationale, ainsi qu’à l’intégration des ressortissants des pays tiers. La Direction de l’immigration du Ministère des Affaires étrangères et européennes est l’autorité déléguée et met en œuvre les actions ayant trait au volet procédural des demandes de protection internationale, à la migration légale et au retour.



  • Mis à jour le 20-01-2017